L’association de sauvegarde du CAdre de vie SAmoisien (CASA, anciennement ASCAVS) a été créée en 2015 à l’initiative de citoyens samoisiens pour préserver le charme de notre village et protéger son environnement.

Sa première action a visé le lotissement du Verger des Bas-Sablons. Elle a permis de faire considérablement évoluer le projet en réduisant la densité des constructions.

Forte de ce premier succès, l’association continue d’œuvrer  pour la sauvegarde du cadre de vie de Samois, « village de caractère » :

  • Les conséquences délétères d’une réglementation d’urbanisme de plus en plus permissive renforce la pertinence et la nécessité de notre mission. Plusieurs projets en cours ou en instruction posent déjà problème (N’hésitez pas à nous alerter lorsque vous en identifiez). CASA instruira tous les recours possibles pour contrecarrer leurs réalisations en l’état. Nous intervenons également auprès de la Municipalité et de la Communauté d’agglomération pour faire évoluer la réglementation, notamment le PLU, afin d’éviter que se perpétuent les dérives observées ces dernières années.
  • L’évolution du village pour faire face à une circulation de plus en plus intense nous mobilise également. L’association veut être force d’impulsion, de proposition et d’évaluation auprès de la Mairie pour favoriser les mobilités douces, réviser le plan de circulation dans le village, réaménager la Place et les berges.
  • Enfin, nous faisons pression sur les acteurs publics (Préfecture, ONF, CAPF, …) pour accélérer la réalisation de l’aire pour les gens du voyage (20 emplacements max. au Petit Barbeau) afin de pouvoir empêcher définitivement les installations sauvages.

Notre village en quelques mots …

Pour ceux qui ne sont pas encore familiers avec notre belle ville, Georges Guillo Lohan, ancien maire de Samois-sur-Seine, dans son ouvrage « Du village rural au bourg rurbain », nous apprend qu’au Moyen Âge, les deux rives de la Seine étaient reliées par un pont de pierre, s’appuyant sur plusieurs îles, pont auquel on accédait par l’actuelle rue du Bas-Samois, ou rue pavée. Vers le XII siècle, Samois, profitant des activités du port, et du passage, comptait 5000 habitants. Puis le pont fut détruit (des arches sont encore visibles sous le rue du Bas-Samois) et la ville redevint un village.

Ce village, entre Seine et forêt, est resté un village « de caractère », c’est en tout cas ce que disent les panneaux qui y mènent. Cette appellation est curieuse, il y a de bons et de mauvais caractères… Mais, ce qui est certain, c’est que ceux qui choisissent d’habiter à Samois le font parce qu’ils en apprécient la quiétude et le charme. L’église Saint-Hilaire du XIIe  siècle classée Monument Historique, la place de la mairie et ses commerces, la rue pavée, le vieux lavoir, la passerelle et l’île du Berceau, les Affolantes de bords de Seine, les sentiers, la forêt, ses différents évènements culturels tout au long de l’année font de cette ville, un lieu exceptionnel et unique.

Vous pouvez soutenir l’association

Si notre combat pour le respect du cadre de vie vous intéresse et vous motive, vous pouvez nous aider  en adhérant à l’Association. Merci.

***

Les commentaires sont clos.